A-propos

Pietro RUFFO (1978)

 

Ruffo s’intéresse à la liberté de l’homme en abordant des questions profondément philosophiques de portée morale, sociale et politiques. « Le travail de Ruffo pose un vaste regard sur la réalité, où le spectateur doit repenser sa relation éthique avec le monde ». En 2006, l’artiste compose une série de tableaux illustrant la colonisation actuelle sous la forme de cartes géographiques, sur lesquelles l’artiste a dessiné des drapeaux nationaux constitués de crânes de prédateurs.

Profondément impliqué dans les enjeux humanitaires actuels, Ruffo a voyagé à Beslan, en Russie, lors du massacre d’enfants en 2005 par des rebelles Tchéchènes. Il travailla avec les enfants dans le cadre d’une thérapie artistique. Durant ce séjour, il réalisa Beslan Doppia mappatura, une illustration de la situation tragique à laquelle les enfants ont fait face.

 

 

L’artiste désigne ses œuvres comme étant un produit en continuel développement, une recherche complexe avec des apports fréquents. Son travail implique une création intense et méticuleuse. Il détaille soigneusement ses œuvres en utilisant des techniques mixtes incluant le dessin, la peinture, la photographie digitale et le cinéma.

Largement reconnu pour son travail, Ruffo est fréquemment exposé en Italie. Il est aussi au bénéfice du New York Prize décerné par le Ministère des affaires étrangères d’Italie (2009, IT) et d’un Research Fellowship de l’Université de Colombie (2011, USA).