A-propos

Joseph BEUYS (1921-1986)

 

A partir des années soixante, Beuys fut un important partisan de l’art en tant que force transformatrice dans nos sociétés. Impliqué dans les activités expérimentales du groupe Fluxus et de l’artiste Nam June Paik à Düsseldorf, Beuys commença à s’intéresser à l’art dans ses liens intimes avec la littérature, la musique, la performance et la vie de tous les jours.

Ses performances, qu’il nommait « actions », incorporaient des sculptures, des petits objets, des dessins et des installations en salle. Révolutionnaire, il commença aussi à incorporer la ritualisation des mouvements et des sons, ainsi que des matériaux tels que le gras, le feutre, le sang et même des animaux morts.

 

 

Beuys prit part à de nombreux groupes activistes, tels que l’Université Internationale Libre, qui mettait en exergue le potentiel créatif de tout être humain et le mélange des disciplines. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des artistes les influents de la deuxième moitié du XXème siècle. Sa réputation s’ancra définitivement dans l’histoire de l’art en 1979 par une exposition rétrospective au Musée Guggenheim de New York.